L’école Jules Verne

C’est l’un des projets les plus ambitieux du mandat : la construction à neuf de la future école Jules Verne, dans le cadre de la réorganisation des écoles publiques de la commune déléguée de Montaigu. Construite au cœur du quartier des Hauts de Montaigu, l’école pourra accueillir jusqu’à 225 élèves et sera un modèle d’un point de vue environnemental.

 

La genèse du projet

En mars 2020, les élus de Montaigu-Vendée se sont engagés à poursuivre le travail de réorganisation des écoles publiques de la commune déléguée de Montaigu, initié lors du précédent mandat, face au vieillissement des bâtiments scolaires.

En 2021, une concertation a été lancée avec les acteurs éducatifs (parents d’élèves, enseignants, ATSEM…) pour répondre à deux objectifs : faire face à l’évolution des effectifs scolaires sur Montaigu-Vendée et anticiper les besoins futurs en lien avec la création des nouveaux quartiers d’habitation, notamment Les Hauts de Montaigu.

À l’issue de la concertation en 2023, le scénario retenu parmi quatre, prévoit d’une part le regroupement des écoles maternelles et élémentaires Les Jardins en une seule école et la rénovation complète des bâtiments et d’autre part le regroupement des écoles maternelles et élémentaires Jules Verne en une seule école et sa reconstruction. Cette nouvelle école sera bâtie au cœur des Hauts de Montaigu, à proximité de plusieurs équipements publics et des nouveaux quartiers d’habitation.


Une école tournée vers l’avenir

Pour ce projet de grande ampleur, un concours d’architectes a été lancé et a désigné le cabinet Barré-Lambot Architectes lauréat. La future école est conçue pour s’adapter aux normes environnementales et aux nouvelles pédagogies.

  • Limiter l’emprise au sol

Pour limiter l’emprise au sol, le bâtiment est construit sur deux niveaux, sur une surface de 1 776m². Les espaces extérieurs entoureront le bâtiment pour une surface globale de 3 750m². Pour respecter une action du Plan Climat Terres d’énAIRgie de Terres de Montaigu, sur la promotion des constructions neuves bas carbone, les matériaux utilisés pour l’édification de la future école seront principalement en bois. Les matériaux d’isolation seront biosourcés : laine de verre et de bois pour les murs extérieurs, laine de roche et de bois pour les plafonds, fibres de chanvre, de coton et de lin pour les cloisons.

  • Orientation des salles vers le sud pour favoriser les apports solaires

Cette orientation favorisera la lumière naturelle dans les classes sans surchauffe grâce à la mise en place de casquettes au-dessus des coursives. Un travail sur les toitures et ouvertures du bâtiment permettra une ventilation naturelle du bâtiment, à ouverture mécanisée la nuit, et manuelle le jour.

  • Chaufferie bois à granulés

Des chaudières bois granulés à condensation seront installées afin de satisfaire les besoins en chauffage de l’école.

  • Des panneaux photovoltaïques

En lien avec une des actions de Terres d’énAIRgie, le futur bâtiment sera équipé de 477 m² de panneaux photovoltaïques.

  • Gestion des eaux pluviales

Pour favoriser l’infiltration des eaux pluviales, les sols seront perméables. Les espaces extérieurs seront réalisés avec des revêtements de cours drainants. Une partie de la toiture sera végétalisée, et des noues seront créées dans les cours.

  • Des classes évolutives

Le projet architectural a été pensé pour accueillir jusqu’à 225 élèves, soit 3 classes maternelles, 6 classes élémentaires et une classe pour le dispositif ULIS.

Le rez-de-chaussée accueillera l’accueil périscolaire, les classes maternelles, deux salles de repos, une salle de motricité, une bibliothèque, des sanitaires mais également des espaces administratifs et techniques, ainsi qu’un local vélos.

L’étage sera réservé aux classes élémentaires et ULIS, avec une salle d’arts visuels. Il comprendra aussi des sanitaires et des locaux techniques.

  • Deux cours arborées et végétalisées

Pour répondre aux nouvelles pédagogies, le projet accorde une grande importance aux espaces extérieures pour favoriser une connexion à la nature. Les deux cours seront arborées et végétalisées, et seront équipées d’aires de jeux et d’espaces libres. Une quinzaine de variétés d’arbres et espèces végétales seront plantées, s’adaptant aux conditions climatiques et permettant aux enfants de profiter d’un cadre de vie scolaire verdoyant.

  • Un potager pédagogique

Le potager pédagogique créé au nord du bâtiment permettra aux enfants d’étudier le système de l’eau et d’observer le vivant.

 


Le calendrier du projet

Les travaux du chantier ont démarré en février 2024 pour une ouverture prévue en septembre 2025. Le budget pour la construction de la future école Jules Verne est de 7 700 000 € TTC. La Ville de Montaigu-Vendée réalise plusieurs demandes de subventions auprès de l’État et d’organismes.

 

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×